QMapShack

QMapShack est une application libre pour visualiser, créer des traces GPS. Contrairement à Basecamp, elle est disponible sur toutes les plate-formes (Mac, Windows, Linux). Son fonctionnement est un peu plus compliqué que Basecamp mais elle est beaucoup plus puissante et permet d'utiliser d’innombrables fonds de carte.

Vous pouvez télécharger QMapShack sur cette page Releases · Maproom/qmapshack · GitHub. Sous Windows téléchargez le fichier QMapShack_Win64bit_1.16.0.exe puis exécutez-le. Si vous êtes sous Linux vous le trouverez dans les dépôts officiels de logiciels, sinon vous pouvez utiliser le fichier Appimage disponible sur la même page.

Après l'installation, vous pouvez utiliser le Guide de Démarrage rapide. Mais tous les fichiers exemples sont basés sur l'Allemagne. Si vous voulez immédiatement installer le logiciel pour pouvoir l'utiliser en France, suivez les étapes ci-dessous.

Avec QmapShack vous utilisez différents types de fichiers :

  • les fonds de carte,
  • les modèles numériques de terrain (pour avoir l'altitude),
  • les fichiers Routino (pour une aide au guidage)

Préparer QMapShack

Après l'installation du logiciel, créez un dossier QMS par exemple dans votre dossier personnel. Dans ce dossier créez six dossiers destinés au fonctionnement de QMapShack :

  • Maps,
  • Routino,
  • BRouter,
  • DEM,
  • Databases,
  • GPX.

Les cartes

Il faut avant tout paramétrer les répertoires des cartes avec la commande Fichier -> Configurer les répertoires des cartes ou avec le bouton droit dans la fenêtre des cartes.

Cliquez sur et choisissez le dossier Maps que vous venez de créer.

Pour obtenir rapidement des cartes il suffit de cliquer sur

QMS va installer les cartes :

  • OSM Topo : la carte OpenTopoMap issu du projet OpenStreetMap.
  • OpenCycleMap destinée aux cyclistes.
  • OpenStreetMap pas spécialement destinée aux randonneurs.
  • WorldSat : vue aérienne
  • WorldTopo : une carte topographique, ces deux dernières cartes sont fournies par la société ArcGIS.

Une fois les cartes chargées il faut encore en activer au moins une. Clic droit sur l'icône de la carte et Activer. Activons la carte OSM Topo.

Devant une carte activée il y a un +. En cliquant sur ce + on peut modifier les paramètres de la carte :

  • La transparence (au cas où on en afficherait plusieurs cartes superposées)
  • Les niveaux de zoom maximum et minimum.
  • La taille et la durée du cache

Quelques explications sur le cache : Une carte est faite de "tuiles", d'images qui affichent une partie de la carte. Ces cartes sont en ligne. Le dossier Maps contient un fichier Open_Topo.tms qui indique à QMS où chercher ces tuiles. Au fur et à mesure que vous déplacez la carte sur l'espace de travail, QMapShack télécharge les tuiles correspondantes et les range dans le cache, le dossier OSM_Topo.

Avec la carte OSM Topo on peut cocher l'affichage des Trails, des "pistes". En cochant cette case vous verrez apparaître les sentiers balisés.

Configurer les fichiers DEM

Les cartes ne comportent pas les données d'altitude. Quand on randonne c'est important. Il faut donc configurer également les fichiers DEM (Digital Elevation Model, en français Modèle Numérique de Terrain).

Même procédure. Fichier -> Configurer les répertoires DEM. Trouvez cette fois-ci le dossier QMS\DEM.
Ensuite cliquez sur le bouton À l'aide ! Je veux des données d'altitude (DEM) ! Je ne veux pas lire la documentation.

Configurer la base de données Routino

Cette étape est facultative. Routino peut vous aider à tracer vos itinéraires mais on peut très bien tracer sans. Routino est un des éléments du projet OpenStreetMap.

Il faut là-aussi configurer le répertoire. Choisir le répertoire QMS/Routino.
Ensuite, il faut télécharger un fichier *. osm.pbf ici : Geofabrik Download Server. Pour accéder directement aux fichiers de la France c'est ici.

Puis menu Outils -> Créer une base de données Routino.

  • Sélectionnez les fichiers source : ici le fichier france-latest.osm.pbf qui se trouve dans le dossier Téléchargements.
  • Chemin cible : le dossier QMS/Routino.
  • Démarrer. L'opération est assez longue.

Créer des bases de données

QMS est maintenant prêt pour créer des itinéraires de randonnée. Mais si vous stockez tous les projets dans l'espace de travail vous serez vite débordé(e). Pour conserver des projets sans les avoir en permanence dans l'espace de travail il vaut mieux les enregistrer dans des bases de données.

Exemple :
Je randonne assez souvent dans le massif des Vosges. Je vais donc créer une base de données pour y ranger tous mes projets.

Clic du bouton droit dans la fenêtre Base de données puis Ajouter une base de données.

Je vais appeler ma base de données Vosges. Ensuite il faut cliquer sur pour créer un fichier pour cette base de données. Rendons-nous dans le dossier QMS\Databases et créons le fichier Vosges.

La base de données Vosges sera enregistrée dans le fichier QMS\Databases\Vosges.db. QMS\Databases peut contenir ainsi plusieurs bases de données correspondant à des pays, des massifs, etc.

Dans l'exemple la base de données Vosges contient des groupes (ex: Vosges moyennes ) et des projets (ex: Hohwald-Breitenbach ). Un projet coché apparaîtra dans l'espace de travail et les éléments qu'il contient pourront apparaître sur la carte.

Utiliser QMapShack

Tracer une randonnée

Nous créons d'abord une base projet dans la base de données. Exemple : créons un projet Hohneck dans le groupe Hautes Vosges de la base de données Vosges. Il faut cocher la case du projet pour qu'il apparaisse dans l'espace de travail.

Dans la fenêtre principale (la vue cartographique) on peut commencer à tracer le parcours. Clic bouton droit au point de départ -> Ajouter une trace puis cliquer sur les points du parcours. Clic du bouton droit pour terminer le tracé.

En haut de la vue cartographique apparaissent des outils qu'on peut utiliser sur la trace tant qu'elle n'est pas enregistrée. On peut

  • déplacer des points de la trace,
  • ajouter des ponts à une trace terminée,
  • sélectionner une partie de la trace,
  • supprimer des points de la trace.

À la fin du tracé il faudra Enregistrer sous... la trace dans notre projet. Une fois que la trace enregistrée, les outils disparaissent. La trace se gère dans l'espace de travail (avec le bouton droit). On peut :

  • Modifier la couleur de la trace (Set track color),
  • Inverser la trace,
  • Joindre des traces.

Créer des waypoints

On peut créer des waypoints pour marquer le balisage ou des points importants (lieu à visiter, étape, etc.). Clic du bouton droit à l'endroit du waypoint. Il faut en premier choisir le projet dans lequel il va être enregistré.
Ensuite il faut cliquer sur le symbole pour en choisir un pertinent dans la liste. Idem pour le nom, cliquer puis écrire. On peut ajouter une description, des commentaires.

Enregistrer - Exporter

Une fois le projet créé il faut l'enregistrer au format GPX pour l'utiliser dans son GPS ou son smartphone.

Clic du bouton droit sur le projet (ici Hohneck @ Hautes Vosges) puis Sauvegarder sous.. On obtiendra un fichier GPX avec à priori le même nom que le projet.

Outils pour QMapShack

Symboles personnalisés

Si vous voulez utiliser des symboles personnalisés pour vos waypoints, par exemple les signes de balisage (GR, Club vosgien, chemin de Saint-Jacques).

  • Créez un dossier spécifique, par exemple dossier Symboles dans le dossier Images.
  • Copiez y le contenu de l'archive ci-dessous.
  • Ouvrez QMapShack puis menu Espace de travail -> Modifier les icônes des points isolés. Avec le bouton choisissez le dossier où se trouve vos icônes.

Si vous créez vos propres icônes, elles doivent être du format png ou bmp et de taille 22 X 22 pixels.

La sauvegarde

Si vous voulez sauvegarder vos randonnées il suffit de copier les fichiers *.db présents dans QMS\Databases en lieu sûr.